Bien choisir son huile de CBD, le guide complet

Choisir son huile de CBD sans se documenter un minimum n’est pas chose facile. Nous avons élaboré ce guide qui va vous éclairer dans le choix de votre huile selon votre profil et votre budget.

Choisir son huile : Les différents types d’huile de CBD

Les huiles à l’isolat de CBD (CBD pure)

Les isolats de CBD contiennent uniquement la molécule de CBD et aucun de ces autres composés bénéfiques du CBD à spectre complet («plante entière»).
Pour extraire l’isolat de CBD : les autres cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes qui se trouvent dans la plante de chanvre sont extraits et raffinés, par un procédé industriel de chauffe et de rotation simultanée appelé chromatographie[1].
Une idée fausse et largement répandue est que, puisque le CBD est pure donc plus concentré, il doit avoir un plus grand potentiel thérapeutique. Il n’en est rien. Nous aborderons ce point dans la section CBD au spectre complet.

La réglementation de l’UE impose un taux de THC sous les 0,2%.

[1]   https ://bigskybotanicals.com/blog/chromatography-and-the-cbd-industry/

Les huiles CBD Broad spectrum (Spectre large)

L’huile de CBD à spectre large contient tous les cannabinoïdes, terpènes et autres composés végétaux bénéfiques, mais pas de THC*. Ce type de raffinage est également réalisé avec le procédé industriel de chromatographie[1].

Avantage : Le CBD à spectre large peut s’avèrer utile pour les personnes susceptibles d’être soumis à un test anti dopage tel les sportifs en période de compétition. Dans ce cas, il n’y aurait aucun risque étant donné l’absence de THC.

Inconvénient : Un problème potentiel avec les huiles de CBD à spectre large est que certaines entreprises peu regardantes utilisent comme base, non pas la plante entière mais l’isolat de CBD (CBD en poudre) et y ajoutent des terpènes isolés. Avec un tel procédé, les effets de ces huiles seraient bien moindres qu’avec l’utilisation de la plante entière.

Les huiles Full spectrum (Spectre complet)

Les huiles de CBD au spectre complet contiennent la totalité des substances présentes dans le chanvre.

Celles-ci inclus :

  • Cannabinoïdes* (CBD, THC, CBDA, CBGA, CBG, etc…)
  • Terpènes* (mrycène, limonène, linalol, etc…)
  • Flavonoïdes*
  • Protéines
  • Phénols (composés chimiques aromatiques)
  • Acides aminés

Définitions :

Les terpènes sont des molécules aromatiques produites naturellement par les plantes.

Les flavonoïdes sont des substances de la famille des polyphénols, réputées pour leurs vertus antioxydantes. [2]

La réglementation de l’UE impose un taux de THC sous les 0,2%.

[2]   https ://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-bienfaits-flavonoides-22355/

L’effet d’entourage

Selon plusieurs études dont une étude de 2015 réalisée en Israël [3], lorsque l’ensemble des composés du Chanvre sont présent (terpènes, cannabidnoïdes : CBD, CBG, CBN, THC*) ils agissent mieux ensemble qu’ils ne le font de manière isolée.

L’efficacité des cannabinoïdes s’en trouve améliorée lorsqu’ils sont combinés : cette synergie est appelée « l’effet d’entourage ».

[3]   Etude israelienne : https ://www.scirp.org/pdf/PP_2015021016351567.pdf

Autres études : https ://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9721036  et https ://bpspubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1111/j.1476-5381.2011.01238.x

Choisir son huile selon la méthode d’extraction utilisée

Méthode d’extraction/de distillation à l’huile végétale

Le chanvre est chauffé dans un premier temps seul, afin d’activer les cannabinoïdes, on parle de décarboxylation. Ensuite, on y mélange de l’huile végétale (huile olive ou de sésame) et on chauffe le tout à 100°C pendant 1 à 2 heures. L’huile végétale finit par s’évaporer pour laisser place à une huile de CBD concentrée.

+ C’est une méthode est très répandue chez les petits producteurs, en raison de son faible cout.
+ Méthode d’extraction saine pour la santé.
Du fait de l’extraction à chaud : les cannabinoïdes peuvent être altérés et les effets diminués.
 La durée de conservation de ces huiles de CBD est généralement assez courte, elles doivent donc être consommées rapidement.

L’extraction avec dissolvants.

Les plants de chanvre sont trempés dans le solvant, le plus souvent de l’éthanol mais cela peut être du propane ou du butane qui va séparer chimiquement les cannabinoïdes. Le mélange est par la suite filtré, puis à l’aide d’un aspirateur ou alors de la chaleur, l’éthanol/le solvant est purgé pour obtenir un produit très concentré en CBD.

+ Méthode d’extraction très peu onéreuse.
– Des résidus toxiques non éliminés pendant l’évaporation peuvent subsister.

L’extraction au dioxyde de carbone (CO2)

Avec cette méthode, le CO₂ est manipulé de telle sorte qu’il entre dans un état supercritique (température de 31 degré et pression supérieur à 74 bars) où il possède à la fois les qualités d’un liquide et celles d’un gaz.[4]
Sans rentrer trop dans les détails : Le chanvre passe dans plusieurs chambres pressurisées et à des températures très basses. Dans la dernière chambre le CO2 s’évaporera pour ne laisser qu’un concentré d’huile de CBD. 

Procédé industrielle complexe et onéreux.
+ Méthode saine pour la santé.
+ Méthode d’extraction à froid qui n’altère pas les cannabinoïdes.
+ Grâce à la grande précision de l’extraction au CO2, elle permet une production avec des concentrations précises d’huile de CBD.
+ Méthode qui permet d’obtenir des fortes concentrations en CBD (30%, 40% voire plus)

[4]   https ://www.dinafem.org/fr/blog/methodes-extraction-cbd-courantes/

Les effets des huiles de CBD selon le dosage

Une étude Israélienne réalisée en 2015 [3], révèle que pour les sujets recevant de l’isolat de CBD, cela conduisait à une courbe dose-réponse en forme de cloche. Au-delà d’un certain dosage, son impact thérapeutique a diminué rapidement.
Comme vous pouvez l’observer sur le schéma ci-dessous : sur la courbe le CBD Full Spectrum a des effets qui se maintiennent et ce même au-delà du dosage optimal.
Enfin, toujours dans cette même étude de 2015 : L’équipe de recherche a également constaté que des quantités beaucoup plus importantes d’isolat de CBD pure étaient nécessaires pour obtenir les mêmes effets antidouleur que l’extrait de CBD à spectre complet.

> Si vous souhaitez tout savoir sur le dosage de votre huile de CBD, et également pour quelle concentration opter (de 5% à 30% de CBD), nous vous invitons à consulter cette article intitulé bien doser son huile de CBD.

Comment prendre de l’huile de CBD

Pour un effet continu, la prise se fait généralement 2 à 3 fois par jour. Il suffit de placer quelques goûtes d’huile de cannabidiol directement sous la langue. Cela permet une assimilation rapide et efficace. Même s’il n’y a pas avec le CBD de risque de surdosage : Nous vous conseillons évidemment de commencer par dose de CBD la plus faible, car chaque personne réagit différemment à la substance ; et ensuite augmenter la dose progressivement jusqu’au soulagement.

Share via
Copy link