Le CBD contre l’eczéma et le psoriasis

Qu’est-ce-que l’eczéma ?

L’eczéma est une maladie chronique inflammatoire de la peau. Il est non contagieux. Selon la cause de l’eczéma, on en distingue plusieurs formes :

Les formes d’eczéma

  • L’eczéma atopique : c’est la forme la plus commune d’eczéma, touchant 20% des enfants dans les pays industrialisés. Il est souvent d’origine génétique (60% des cas) et est dû à la sécheresse cutanée. Les crises sont accentuées par le stress et la réaction à un allergène de type poussière ou acariens ;
  • L’eczéma de contact : il sera déclenché par une rencontre avec un élément allergène (métal, parfum, caoutchouc, ect…), avec une période de latence de quelques jours à quelques années ;
  • L’eczéma photosensible : il apparaît lors d’exposition au soleil et donc aux UV, parfois couplée de prise de médicaments ;
  • L’eczéma impétiginésé et secondaire : plus rare, il est provoqué par un virus ou un champignon.

Selon les symptômes, on distingue divers types :

  • L’eczéma sec : il se caractérise par des plaques rouges avec des squames, et s’accompagne de démangeaisons ;
  • L’eczéma séborrhéique : il s’agit de croûtes jaunâtres et pellicules sur le cuir chevelu ;
  • L’eczéma nummulaire : il prend la forme de plaques circulaires, souvent liées à des allergies ;
  • L’eczéma dyshidrique : il s’agit de vésicules sur les pieds et les mains, cet eczéma est dû au stress ou à une sudation trop importante ;
  • L’eczéma de contact : il s’accompagne de plaques rouges et de vésicules remplies de liquide. 

Les traitements de l’eczéma

Les traitements traditionnels consistent soit à identifier l’allergene et l’isoler/désensibiliser, ou à utiliser des antiseptiques ou dermocorticoïdes locaux ou à une prise d’antibiotiques, non dénués d’effets secondaires en cas d’application prolongée.

Qu’est-ce-que le psoriasis ?

Le psoriasis est également une maladie inflammatoire de la peau, caractérisée par des lésions érythémato-squameuses. Il touche 2 à 4% de la population mondiale. Auto-immune, cette maladie provient d’une réaction anormale du système immunitaire identifiant à tort une substance comme un envahisseur. La réaction ne s’arrête pas et de nouvelles cellules de peau sont créées et poussées vers la surface à un rythme ne permettant pas d’éliminer les cellules mortes. Cette accumulation de peau forme le psoriasis. Les squames blanches sont composées de cellules mortes de peau et les rougeurs proviennent d’un afflux sanguin.

Les formes de psoriasis

Le psoriasis prend également plusieurs formes : plaques sur le corps, le cuir chevelu, les ongles, ou psoriasis des plis ou des muqueuses… Il n’est jamais contagieux mais affecte particulièrement la qualité de vie des patients, surtout sous ses formes les plus graves[1].

Les traitements 

Les traitements sont comme pour l’eczéma, souvent locaux et de longue durée, couplant des dermocorticoïdes et vitamines D3.

Les effets du CBD sur l’eczéma et sur le psoriasis

Le CBD est une molécule issue de la plante de chanvre, comme le THC, à la différence avec ce dernier qu’il ne possède pas de propriétés psychotropes. A l’étude depuis des années par les chercheurs scientifiques de partout dans le monde, le CBD a cette particularité de stimuler le système endocannabinoïde naturel du corps (SEC). Pris sous la forme d’huile sous la langue ou appliqué directement sur la peau, il pénètre dans le sang et impacte les récepteurs composant notre SEC, notamment les CB1 et CB2. Ce système également largement étudié, est responsable de la bonne marche de plusieurs fonctions de base comme le sommeil, l’humeur, l’appétit, la douleur, et en particulier : l’inflammation et la fonction du système immunitaire[2].

[2] https://www.evms.edu/media/departments/medical_group/aesthetic_center_new/Cannabinoids_in_dermatology-_a_scoping_review.pdf

Il est important de consulter son médecin avant toute prise de CBD. Le CBD ne peut se substituer à votre traitement habituel.

Les études cliniques du CBD sur le psoriasis

Une première étude datant de 2007[3] démontre des résultats encourageants. Elle montre que les cannabinoïdes, y compris le CBD, ralentissent la croissance et la division des cellules cutanées impliquées dans les éruptions cutanées psoriasiques.

Dans le cas du psoriasis, qui est une maladie d’origine auto-immune, l’inflammation provient d’une mauvaise réponse du système immunitaire, le CBD grâce à sa propriété immuno-modulatrice va réduire l’inflammation. D’où la réponse du cannabidiol dans le traitement du psoriasis, comme le démontre une étude de 2017 réalisée par l’université du Colorado[2].

Par ailleurs le psoriasis est souvent accompagné de symptômes additionnels non cutanés tel que l’arthrite. Comme expliqué dans ce précédent article, le CBD pourrait également soulager ce rhumatisme.

Un effet anti-démangeaison

Toujours dans l’étude de l’université du Colorado, le Dr. Robert Dellavalle, précise qu’« une des fonction les plus prometteuse des cannabinoides réside dans le traitement des démangeaisons »
Le système endocannabinoïde produit naturellement un neurotransmetteur, l’anandamide (famille des acides gras). Le CBD va activer ce processus et élever le niveau d’anandamide entraînant un effet anti-inflammatoire. Comme pour l’acné ou autres maladies de la peau, l’inflammation est souvent la cause des symptômes sur la peau et le CBD en régulant la réponse immunitaire va donc réduire l’inflammation.
Par ailleurs, par le même processus, le CBD agit également sur la réduction du stress[4] et donc sur l’évolution ou l’accentuation de ces maladies cutanées.

Les effets du CBD sur les cicatrices

Le psoriasis et l’eczéma laissent rarement des cicatrices, surtout lorsqu’ils sont bien traitées. Toutefois si l’on se gratte trop, la peau peut devenir plus épaisse et, dans certains cas mener à des cicatrices[5].

Une étude clinique italienne publiée en 2019[6], réalisée sur un petit échantillon a administré directement sur la peau du cannabidiol deux fois par jour à 20 patients qui avaient des cicatrices liées au psoriasis et l’eczéma atopique.
Après trois mois de traitement, les chercheurs ont constaté que le CBD avait amélioré considérablement l’apparence de la peau et notamment son élasticité et son hydratation.

[5]  https://www.creapharma.ch/eczema.htm 

[6] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30993303/

Un rôle de maintient de l’équilibre cutané

Une récente étude Hongroise (2019)[7] affirme que « les études cliniques au cours 20 dernières années ont confirmé sans ambiguïté que les cannabinoïdes, dont le CBD sont profondément impliqués dans le maintien de l’homéostasie (stabilisation) cutanée, la formation de la barrière et la régénération. Son déréglement est impliquée dans plusieurs maladies très répandues tels l’eczéma et et le psoriasis.

Comment prendre de l’huile de CBD

Prendre du cannabidiol sous forme d’huile est une des façons est de le consommer. Il vous suffira de placer quelques goûtes directement sous la langue pendant environ une minute. Bien que le cannabidiol n’ait pas d’effets secondaires connu, il est conseillé de commencer par la dose la plus faible puis d’augmenter progressivement le nombre de gouttes jusqu’à soulagement.

Concernant les cicatrices post-psoriasis et post-eczema, nous vous conseillons d’utiliser le CBD sous forme de pommade ou crème ou d’appliquer l’huile de CBD (en concentration 5%) directement sur la peau.

 

Avant, toute prise de CBD, il est nécessaire de demander conseil  à son médecin.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap