Comment bien choisir ses fleurs de CBD

Les pièges à éviter (partie 1/2)

 

De nombreuses personnes commandent des produits à base de cannabidiol en ligne, malheureusement, une majorité d’entre elles ne savent pas réellement ce qu’elles achètent.

Dans ce premier article de blog, nous vous donnerons plusieurs astuces pour bien choisir vos fleurs de cannabis cannabidiol 100% légal, et par la même occasion, nous vous parlerons de certaines pratiques peu scrupuleuses appliquées à vos produits préférés. (Attention cet article ne va pas plaire à tout le monde ! )

 

L’ajout de terpène sur des fleurs de cannabis peu odorantes


Les terpènes sont des molécules aromatiques produites naturellement par les plantes. Il existe plusieurs milliers de terpènes différents, qui ont chacune leur propre odeur caractéristique. C’est pourquoi certaines variétés de cannabis CBD peuvent avoir un arôme fruité, terreux ou même une odeur de fromage !

 

Certaines variétés produisent peu de terpènes et n’ont donc pas ou peu d’odeur. Bien qu’une forte odeur ne soit pas toujours synonyme de qualitécertains acteurs du marché n’hésitent pas à rajouter des terpènes sur leurs produits. Afin de faire croire, à l’ouverture du sachet, que les fleurs dégagent une odeur naturellement exceptionnelle.

 

Comment savoir si mes fleurs ont une odeur naturelle ou modifiée ?

C’est très simple à vérifier. Une fois votre commande reçue, ouvrez l’emballage. L’odeur qui émane doit être la même que celle produite par les fleurs lorsque vous les écrasez ou les émiettez. Si un parfum est présent lors de l’ouverture de l’emballage mais qu’aucun arôme ne se dégage lorsque vous réduisez les fleurs en miettes, cela signifie qu’elles ont été en contact avec des terpènes ajoutés et que l’odeur n’est pas naturelle.

 

L’ajout de feuilles, tiges et poussière de chanvre

Le cannabidiol présent dans le chanvre n’est plus un secret pour personne. Toutefois, sa concentration varie très fortement en fonction de la partie de la plante. Exactement comme le sucre dans un arbre fruitier : la concentration en sucre est beaucoup plus importante dans les fruits que dans les feuilles ou dans les branches. Vous l’avez compris, la concentration de CBD est plus importante dans les fleurs, mais presque inexistante dans les feuilles, graines ou branches.

Les fleurs de CBD se vendent au poids. L’ajout de ces résidus permet d’augmenter le poids sans toutefois vous fournir plus de matière.

 

Processus chimique pour abaisser le taux de THC

Aïe, aïe, aïe… On s’attaque à un sujet qui mérite d’être mis en avant. Aujourd’hui, la législation européenne autorise la commercialisation du chanvre dont le taux de THC (la molécule psycho-active, considérée comme un stupéfiant) est inférieur à 0,2%.

La concentration du cannabidiol et du tétrahydrocannabinol (THC) sont corrélés positivement : si le taux de CBD augmente alors le taux de THC augmente aussi (inversement, si le taux de CBD diminue, le taux de THC aussi).

Les producteurs (« growers ») font le maximum pour avoir des plantes avec un taux de CBD important tout en respectant la limitation du THC.

Toutefois, une forte concentration de cannabidiol créer un risque de dépassement de la limite légale de THC. Précisons que cette limite peut différer selon le pays elle est par exemple de 1% en Suisse (5 fois plus qu’en France !) alors que la législation d’Italie n’autorise que 0,6%. Voilà pourquoi il arrive que certains producteurs ne puissent pas vendre leurs marchandises hors de leurs frontières : leurs récoltes ayant  un taux de THC trop élevé…

 

 

Comment arrivent-ils à contourner ce problème ?

Ils abaissent le taux de THC à l’aide de processus chimiques. Malheureusement, ces actions chimiques n’agissent pas seulement sur le THC, elles abaissent et détruisent l’ensemble des cannabinoides présents dans les fleurs… il en est de même pour notre cher cannabidiol.

Le résultat ? un produit de basse qualité, pollué, avec peu ou aucunes substances naturelles…mais qui respecte la législation !

La plupart de ces méthodes sont normalement utilisées dans le seul but d’extraire et de transformer les substances du cannabis et non pour en réduire le THC des fleurs ! Nous ne connaissons pas toutes les méthodes utilisées car nous ne cautionnons pas ce type de procédé, mais nous vous partageons les informations qui nous ont été fournies par certains acteurs peu scrupuleux.

Une des méthodes couramment utilisée :

Il suffit de faire baigner les fleurs dans une solution d’éthanol ou de butane pour que les trichomes (résidus résineux où se trouvent les substances actives du chanvre) se diluent dans le solvant. Ainsi, le THC et toutes les substances naturelles s’échappent du produit final, pas de bol ! S’en suit un rinçage et un séchage. Avec cette technique, l’aspect extérieur des fleurs de chanvre n’est pas modifié.

Sympa non ? 😉

Notre conseil ? Choisir des produits non modifiés et sans terpènes ajoutés.

 

Nous vous remercions pour votre intérêt !

Nous espérons que ce premier article vous a plu et qu’il vous a apporté la connaissance nécessaire pour bien choisir vos fleurs de cannabis CBD, et par-dessus tout, vous évitez d’acheter du chanvre avec des terpènes ajoutés, des cristaux de CBD en poudre et ou pire des résidus de propane ou butane… à 15 euros (voir plus !) le gramme.

Il est primordial que les fleurs de CBD que vous achetez respectent l’ensemble des éléments évoqués précédemment, afin qu’elles soient de la meilleure qualité possible.

Nos fleurs respectent ces différents éléments dans l’unique but de répondre aux attentes des clients les plus exigeant.

Vous êtes intéressé par des produits naturels et non transformés à un prix honnête ? Nous vous proposons les meilleures variétés de cannabis CBD du marché européen sur www.cbdoo.store

N’hésitez pas à écrire votre avis sur cette article, nous serons très heureux de pouvoir échanger avec vous.