5 faits étonnants sur le CBD

Vous pensez être incollable sur le CBD ? Tout cela n’est pas si sûr. Voici ici, cinq faits vraiment étonnants concernant le cannabidiol.

1/ Le CBD, contrairement au THC, n’est pas psychoactif

L’organisation mondiale de la santé (OMS) définit une substance psychoactive comme une substance qui, lorsqu’elle est ingérée ou administrée, altère les processus mentaux, comme les fonctions cognitives ou l’affect.

Le CBD est une des nombreuses molécules issue de la plante de chanvre. Contrairement au THC*, il n’altère pas la conscience, en d’autre termes : il ne fait pas « planer ».
Le cannabidiol est donc non psychotrope mais également, il n’est pas addictif.
Enfin, toujours selon l’OMS[1], le CBD ne semble pas présenter de potentiel d’abus, ni être nocif pour la santé.

2/ Le CBD aurait des effets contre les dépendances

Comme évoqué ci-dessus, le CBD ne provoque pas de dépendances; à l’inverse, il semble exercer des effets positifs vis-à-vis de dépendances telles que le cannabis, l’alcool, la cigarette et d’autres drogues encore.

Une étude clinique de 2018[2] intitulée « Potentiel de traitement du cannabidiol pour la prévention des rechutes à l’usage de drogues » a observé tout d’abord que le CBD a exercé des effets bénéfiques pertinents contre plusieurs conditions favorisant la rechute, tel que la sensibilité aux contextes liés à la drogue et au stress, l’anxiété et l’altération du contrôle des impulsions.

Une deuxième étude réalisée en 2017[3] et incluant une expérience en double aveugle, ce qui signifie que ni les chercheurs, ni les participants ne savaient à quelles conditions ils avaient été assignés pendant l’expérience.
Ici donc, les participants ont visionnées des vidéos liées à l’héroïne et ont éprouvé des effets de manque élevées. Il a été constaté que les sujets ayant pris du CBD dans le cadre du traitement ont montré moins de signes de manque que les personnes du groupe placebo après exposition à des signaux liés à la drogue. Les résultats montrent également une réduction de l’anxiété ainsi qu’une réduction de la fréquence cardiaque et du cortisol, communément appelée « l’hormone du stress». Les effets liés au CBD étaient visibles dès une heure après l’administration de CBD et étaient encore visibles jusqu’à une semaine après le test.

3/ Le CBD peut contrer les effets négatifs du THC

Selon une étude néerlandaise[4] de 2013, le CBD peut contrer les effets négatifs du THC. Les souches de cannabis avec des niveaux élevés de THC et de faibles niveaux de CBD peuvent provoquer des effets psychiatriques accrus, tel la paranoïa, l’anxiété et les comportements addictifs.

Une étude Canadienne récente[5] (2019), a administré du THC à des souris et sur un autre échantillon à la fois du CBD et du THC. L’étude a constaté chez les souris : de l’anxiété et qu’elles étaient réceptives à l’apprentissage basé sur la peur. Les sujets ayants reçu à la fois du CBD et du THC, eux avaient moins de comportements anxieux et étaient moins sensibles à l’apprentissage basé sur la peur.

Sur la base de ces résultats, l’équipe de recherche affirme que le CBD bloque la capacité du THC à surstimuler l’hippocampe (joue un rôle central dans la mémoire)  et ainsi prévenir ses effets secondaires négatifs.

Une étude internationale de 2013[6] conclut aussi en ce sens en indiquant «  Nos principales découvertes sont que le CBD a inhibé la paranoïa induite par le THC et inhibé les effets néfastes du THC sur la mémoire épisodique. De plus, le CBD a réduit la proportion de participants ayant subi une psychose aiguë au THC cliniquement significative ».

5/ Le CBD est à la fois relaxant et énergisant

Le CBD semble avoir des effets opposés sur le sommeil, selon la dose prise.

Deux études de Nicholson et Zuadi[7] et al ont montré qu’une dose de CBD de 160 mg / jour augmentent le temps de sommeil chez les personnes souffrant d’insomnie.
A l’opposé, une dose plus faible (15 mg) a à nouveau montré une augmentation de l’éveil chez les personnes souffrant d’insomnie. Ainsi à un faible dosage, le CBD peut donner la sensation d’énergie et rend alerte.

4/ Le CBD fonctionne mieux avec les autres cannabinoïdes

Selon plusieurs études[8], dont celle de 2015 de l’Université hébraïque d’Israël[9], lorsque l’ensemble des composés du Chanvre sont présent (terpènes, cannabinoïdes : CBD, CBN, CBG, THC*, ect..) ils agissent mieux ensemble qu’ils ne le font de manière isolée.
L’efficacité des cannabinoïdes s’en trouve améliorée lorsque ceux-ci sont combinés : cette synergie est appelée « l’effet d’entourage ».

[8] https ://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9721036

[9] https://file.scirp.org/pdf/PP_2015021016351567.pdf

* Le THC est une substance prohibée en France (si le taux dépasse 0,2%).

Share via
Copy link
Powered by Social Snap