Les bienfaits du CBD pour le sportif

Le cannabidiol (CBD) est une substance présente dans le Cannabis mais à la différence du THC, il n’a aucun effet psychoactif. Le CBD interagit avec les récepteurs CB1 et CB2 du cerveau, ainsi qu’avec l’anandamide, neurotransmetteur également appelé « molécule du bonheur », il agit comme un calmant et procure une sensation de bien-être.

Les bénéfices du CBD pour le sportif

La question de son impact positif sur la pratique d’un sport, à titre professionnel ou amateur, se pose depuis quelques années car beaucoup de sportifs revendiquent ses vertus.

En 2019, l’entreprise canadienne spécialisée dans la production et distribution de cannabis médical « Aurora Cannabis » basée à Edmonton, et l’UFC (Ultimate Fighting Championship) qui est la plus grande organisation d’arts martiaux mixtes au monde, se sont associées en vue de soutenir les recherches scientifiques sur l’impact du CBD sur la pratique sportive.

Ces recherches ont pour objectif de comprendre et prouver scientifiquement le rôle bénéfique du CBD sur la réduction de l’inflammation, l’augmentation indirecte de la performance, la réduction du temps de récupération et la meilleure gestion des douleurs liées aux blessures.

Cela part du constat que de nombreux professionnels du sport, faisant usage du CBD par voie locale (baume ou huile) ou orale, disent ressentir une nette amélioration de leur temps de récupération et donc de leur performance. Il est donc temps d’objectiver les effets positifs de la molécule de CBD de manière scientifique. Ces études actuellement en cours à Las Vegas, pourraient avoir un impact général sur la pratique du sport par tout un chacun, professionnels et amateurs.

Actuellement de nombreux témoignages de sportifs et certaines études scientifiques déjà menées sur les animaux [1], démontrent l’impact tout à fait positif du CBD [2]sur ces points essentiels : 

Avant l’effort :

  • Le stress et l’optimisation du mental :

    Jouant sur plusieurs récepteurs à la fois et non sur l’un d’entre eux comme c’est le cas pour les médicaments, le CBD favorise la réduction du stress inhérent à une grosse compétition sportive.

Après l’effort :

  • La récupération :

    Connu pour ses propriétés anti-inflammatoires, l’utilisation du CBD entraînerait une récupération musculaire beaucoup plus rapide.

  • Le sommeil :

    Les séances d’entraînements intenses en particulier en soirée ont un impact sur la qualité du sommeil. Le CBD, en interagissant avec l’Anandamide, va renforcer leur effet calmant et la sensation de bien-être procurée par l’activation de ces neurotransmetteurs. En ce sens le CBD va favoriser la récupération de l’athlète : Récupération mentale et musculaire. Enfin, l’avantage du CBD est que, contrairement aux somnifères, il ne crée aucune dépendance physique.

  • Effets vasorelaxant, anti-oxydant et antispasmodique du CBD :

    Le CBD, par son interaction avec l’adénosine, ralentirait le risque cardio-vasculaires et le vieillissement prématuré dû à une pratique intense du sport. La molécule permet également de réduire d’eventuelles nausées pouvant apparaître lors d’efforts intenses. Enfin son effet antispasmodique aide à réduire les crampes. 

[1] https://www.hello-joya.com/blogs/news/le-cbd-dans-le-sport

[2] https://www.espaces.ca/articles/actualites/7823-labc-du-cbd-pour-les-sportifs

 

Les avis des experts

Le Docteur Peter Grinspoon, médecin expert en toxicologie et cannabis, interrogé sur l’impact du CBD, se base sur les études actuelles menées sur les humains, les animaux et sur les témoignages positifs des athlètes faisant usage du CBD, pour affirmer qu’il est évident que la molécule de CBD a un puissant impact sur la pratique d’un sport[3].

Le CBD s’avère être un allié précieux des sportifs et une bonne alternative à l’utilisation de drogues, stéroïdes et médicaments divers. Il joue un rôle de premier plan dans la récupération et la gestion de la douleur. Andrew Talansky, athlète de triathlon et champion de cyclisme, n’utilise plus que l’huile de CBD pour calmer les douleurs liées à ses nombreux entraînements. En effet, il témoigne qu’auparavant, il utilisait de l’Ibuprofen mais dès que les muscles se refroidissaient cela ne faisait plus aucun effet. Concernant l’huile de CBD, il déclare : « Je l’ai pris pendant quelques semaines, et il y avait une différence notable immédiatement, et ce n’était pas juste que ma hanche se sentait mieux. J’étais moins anxieux et je dormais mieux. C’est la seule chose que j’utilise désormais, j’essaie de ne pas trop le survendre comme un remède miracle, car je ne veux pas passer pour un fou. Mais si vous avez la possibilité d’arrêter de prendre d’autres médicaments antidouleur, alors le CBD est probablement la meilleure option, et surtout une solution naturelle ».[4]

[3] https://www.hello-joya.com/blogs/news/le-cbd-dans-le-sport

[4] https://www.espaces.ca/articles/actualites/7823-labc-du-cbd-pour-les-sportifs

 

Quels cannabinoïdes sont autorisés par les instances sportives ?

Depuis le 1er janvier 2018 l’Agence Mondiale Anti-Dopage (AMA) a retiré de sa liste des substances proscrites, l’utilisation du CBD. Le THC et les autres composants du cannabis restent interdits, même si de nombreux athlètes revendiquent aussi le droit d’utiliser du cannabis médical.[5] Dès lors et à ce jour, un sportif professionnel a légalement le droit d’utiliser une huile de CBD, à condition que la composition de cette dernière soit bien exempte de THC, et conforme à la règlementation.[6].  A l’approche d’une compétition, il faut donc éviter les produits ayant subit une extraction à spectre complet.

[5] https://www.dinafem.org/fr/blog/cbd-sportifs-agence-mondiale-antidopage

      https://eu.usatoday.com/story/sports/2019/05/23/athletes-want-pot-off-wada-banned-list/1205362001/

[6] https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000351447

 

L’utilisation du CBD peut se faire sous plusieurs formes différentes (fleurs à infuser ou en inhalation, e-liquides, baumes), mais l’huile de CBD reste la façon la plus efficace, en le prenant sous la langue, il entre en contact rapidement et avec peu de perte avec nos récepteurs endocannabinoïde. Quant à la posologie elle dépendra de chaque individu, raison pour laquelle il est bon de tester les quantités adéquates au préalable [7], chaque humain ayant sa biologie propre.

[7] https://www.cbc.ca/news/canada/edmonton/cbd-athletes-performance-research-1.5154882

 

Share via
Copy link
Powered by Social Snap