Les effets du CBD sur les cellules cancéreuses

Qu’est-ce-que le cancer ?

Le cancer correspond à la multiplication incontrôlée et à la propagation anarchique de cellules anormales dans l’organisme[1].

Des cellules, suite à l’altération de leur ADN, sont devenues dysfonctionnelles et donc se multiplient de façon incontrôlée. Elles vont former une masse au départ d’un organe ou tissu précis. Cette masse de cellules anormales, dénommée tumeur, va peu à peu envahir l’organe et altérer son fonctionnement[2].

Des cellules anormales, issues de la tumeur peuvent s’en échapper et emprunter les vaisseaux sanguins et lymphatiques et in fine contaminer les organes voisins. On parle alors de métastases.
Si la tumeur reste à un seul endroit et ne se propage pas à d’autres parties du corps et ne réapparaît habituellement pas après avoir été enlevée, elle est dite bégnigne. Dans le cas contraire, la tumeur est cancéreuse. Si les cellules cancéreuses ne sont pas éliminées, l’évolution de la maladie va mener plus ou moins rapidement au décès de la personne touchée.

> Comment se forme un cancer :

Les causes du Cancer :

L’origine du cancer est due à des facteurs internes (mutations génique d’origine héréditaires, défaillance du système immunitaire ou hormonal, l’âge…) ou externes (environnement, alimentation, stress…), mais souvent plusieurs années se sont écoulées entre l’exposition aux facteurs externes et l’apparition de la maladie.

> Proportion des cancers liés aux principaux facteurs de risque :

Les traitements du cancer

Le traitement choisi variera en fonction du type de cancer (radiothérapie, chimiothérapie, hormonothérapie, immunothérapie, chirurgie (ablation de la tumeur et les tissus proches), ect…), et peut consister en une combinaison de plusieurs alternatives. 

Les effets du cannabidiol (CBD) sur les cellules cancéreuses

Le cannabidiol (CBD) est une des nombreuse molécule issue de la plante de chanvre (cannaibis sativa L.) , au même titre que le THC* mais elle présente la particularité d’être dépourvue d’effets psychotropes.

* Le THC est une substance prohibée en France (si le taux dépasse 0,2%).

Les études cliniques des effets du cannabidiol (CBD) sur le cancer

Le cancer apparaît lorsque l’équilibre entre la prolifération et la mort cellulaires est perturbé, par une prolifération cellulaire accrue et/ou par une apoptose (mort cellulaire programmée) moindre ou déficiente. Les cellules survivent et se multiplient du fait d’anomalies génétiques survenues au cours de la vie de la cellule, alors que normalement elles auraient dû être détruites par apoptose.

Une étude globale publiée en 2011 par le National Cancer Institute[3] , indique que les cannabinoïdes peuvent provoquer des effets antitumoraux par divers mécanismes, y compris l’induction de la mort cellulaire (1), l’inhibition de la croissance cellulaire (2) et et l’inhibition de l’invasion de l’angiogenèse tumorale et des métastases (3).
Enfin l’étude précise que les cannabinoïdes* semblent tuer les cellules tumorales mais n’affectent pas leurs homologues non transformés (4) et peuvent même les protéger de la mort cellulaire.

  •  L’induction de la mort cellulaire (1) :

Une étude publiée en 2019 dans le magazine Nature[4] conclut que le CBD provoque l’apoptose des cellules cancéreuses gastriques. Dans une autre étude de 2011, il a été constaté que le CBD induisait l’apoptose (mort cellulaire programmée) dans une série de cancers du sein humains.

  • L’inhibition de la croissance cellulaire (2) :

Dans cette même étude, il a aussi été constaté que le CBD inhibait la prolifération cellulaire.
Une étude de 2019, sur le cancer du pancréas [9] affirme que « Les études in vitro ont systématiquement démontré des effets inhibiteurs de la croissance tumorale avec le CBD, le THC ».

  • L’inhibition de l’invasion de l’angiogenèse tumorale et des métastases (3) :

L’angiogenèse[6]est un processus pathologique, de formation de nouveaux vaisseaux sanguins à partir de vaisseaux existants. Ce processus est primordial dans la croissance des tumeurs malignes et le développement des métastases.

Une étude clinique réalisée en 2016[7] par l’université de Madrid affirme que « le CBD exerce un effet anticancéreux significatif – et en particulier l’inhibition du pouvoir invasif et de la métastase » […] « les cannabinoïdes (THC+CBD) inhibent l’angiogenèse tumorale et diminuent la migration des cellules cancéreuses. »
Toujours dans cette étude, il a été aussi observé qu’en administrant du THC et du CBD, que cela augmente l’activité anticancéreuse du THC et diminue les doses de THC (molécule psychotrope) nécessaires pour produire une inhibition de la croissance tumorale.

  • Les cannabinoïdes affectent les céllules cancéreuses mais pas les cellules normales (4) :

Une étude italo-écossaise de 2014 [8] confirme ses dires, avec ses mots : Le CBD réduit la prolifération cellulaire dans les cellules tumorales, mais pas dans les cellules saines.

L’action du CBD sur les différents types de cancer

Selon l’étude « L’activité antitumorale des cannabinoïdes non psychoactifs » de juin 2015 [9] : En utilisant des modèles animaux, il a été démontré que le CBD inhibe la progression de nombreux types de cancer, notamment le glioblastome (cancer du cerveau), le cancer du sein, du poumon, de la prostate et du côlon.
Nous pouvons aussi y ajouter le cancer du pancréas[10]. La liste ci-dessus, n’est bien sûr pas exhaustive et le CBD peut avoir des effets sur d’autres cancers.
Cette étude ajoute que « Les lignées cellulaires du cancer du poumon semblent particulièrement sensibles aux effets anti-invasifs du CBD. »

Les cannabinoides amélioreraient l’efficacité des traitements traditionnels contre le cancer

D’après l’étude de 2016 de l’université de Madrid [7], déjà citée dans cet article : le CBD associé au THC* peut améliorer l’activité anti-tumorale des médicaments chimiothérapeutiques classiques tels que le témozolomide (connu sous le nom de « Temodal », un médicament anticancéreux) dans certains types de cancer chez la souris.
De plus, l’administration combinée de THC, CBD et temozolomide produit une très forte diminution de la croissance des xénogreffes générées avec les cellules de gliome (tumeur cérébrale) même lorsque de faibles doses de THC sont utilisées.

Précautions avec le CBD

Comme l’indique l’organisation mondiale de la santé : Le CBD n’est pas risqué et qu’il est généralement bien toléré.[11]
Du fait que le cancer est une maladie très grave et qu’il pourrait y avoir des intéractions médicamenteuses postitives mais aussi négatives, nous vous recommandons vivement avant toute prise de CBD,  d’en parler avec votre médecin.

L’action du CBD sur les symptômes du cancer

Selon plusieurs études et notamment cette de 2019 [12]« Les cannabinoïdes* soulagent les symptômes associés aux tumeurs (y compris les nausées, l’anorexie et les douleurs neuropathiques) dans le traitement palliatif des patients cancéreux. »
Nous ne développerons pas dans cet article ces éléments, qui feront l’objet d’un article complet.

* THC, cannabinol, cannabidiol CBD , cannabichromene, cannabigerol, ect..

[11]  https://www.who.int/medicines/access/controlled-substances/5.2_CBD.pdf

[12]  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6479799/

Comment prendre de l’huile de CBD

Une des façons les plus efficace pour prendre du CBD est de le prendre sous forme d’huile. Il vous suffira de placer grâce à la pipette, quelques goûtes directement sous la langue, pendant  30 secondes environ. Selon les travaux de L.Leinow et J.Birnbaum, pour le cancer il est recommandé de prendre une macro-dose, soit plus de 20mg par jour et jusqu’à 800mg par jour, selon votre poids. 

Bien que le CBD n’ait pas d’effets secondaires, et parce que chaque personne réagit différemment au cannabinoïdes, il est conseillé de commencer par une dose faible puis d’augmenter progressivement celle-ci.

 

Share via
Copy link
Powered by Social Snap