Lutter contre la dépression avec le CBD

La dépression en deux mots

Une maladie très répandue et touchant deux fois plus les femmes.

La dépression est une maladie mentale se caractérisant, entre autres, par des pensées morbides, de la tristesse, des troubles alimentaires et du sommeil, une perte de plaisir, d’intérêt, une faible estime de soi et une anxiété marquée. Dans les cas les plus graves, elle peut conduire au suicide.

Elle est plus ou moins longue, allant de quelques semaines à plusieurs mois. La dépression se distingue donc de la déprime passagère en ce qu’elle affecte plus profondément et durablement l’humeur, mais également le corps, pouvant être à l’origine de maux de dos, de tête ou de ventre et affaiblir le système immunitaire. La dépression est chronique dans 50% des cas (période dépressive qui s’étend sur plusieurs années selon le ministère de la Santé).

Cette maladie correspond donc à des critères de diagnostic précis et est considérée par l’OMS comme la seconde cause d’invalidité mondiale après les troubles cardio-vasculaires[1]. Elle touche généralement plus souvent les femmes que les hommes, environ deux fois plus.

Les origines de la dépression

Elles peuvent être :

  • génétiques ;
  • biologiques : on observe chez les malades un déficit ou déséquilibre de certains neurotransmetteurs comme la sérotonine, responsable entre autres de notre bien-être, perturbant la communication entre les neurones ;
  • environnementales : les habitudes malsaines de vie (alcool, tabac, manque d’activité physique) et l’excès de travail ou la charge mentale en général (stress) ;
  • les événements de la vie (deuil, séparation…).

Le traitement de la dépression

Dans le cas d’une dépression légère, un soutien psychothérapeutique suffira. Dans les cas plus caractérisé (symptômes nombreux, intenses et durables), il faudra traiter la dépression avec des médicaments et une thérapie. Les antidépresseurs ne sont toutefois pas exempts d’effets secondaires* plus ou moins importants, d’où la recherche d’alternatives.

* Mal de tête, vertiges, bouche sèche, faiblesse, constipation, étourdissements, perte ou prise de poids et d’appétit, troubles sexuels. 

Source : centredeladepression.org

 

Les effets du CBD sur la dépression

Le CBD est un des nombreux cannabinoides issu de la plante de chanvre. C’est une molécule sans effet psychotrope. Le cannabidiol agit sur le système endocannabinoïde qui se compose de neurotransmetteurs présents un peu partout dans le corps. Ce système est fondamental pour la bonne marche de plusieurs fonctions vitales, et notamment l’humeur et le sommeil.

Le CBD va interagir directement avec les neurotransmetteurs cannabinoïdes et dans le cas de la dépression en particulier, augmenter l’activité des récepteurs de la sérotonine[2](5-HT1A). L’augmentation de sérotonine produira un effet calmant et apaisant.

Les études cliniques du CBD sur la dépression nerveuse

Dans une étude de 2016 menée par des chercheurs de l’Université du Colorado[3] , il y est mentionné que le cannabidiol, à des doses relativement importantes (25mg par jour, dans ce cas), a un effet antidépresseur. Dans ce test clinique, du CBD sous forme d’huile a été substituée à un antidépresseur bien connu : l’imipramine (LAROXYL), et aucun effets secondaires ont été observés avec le CBD.

Une autre étude plus récente (2018)[4], va dans le même sens en réaffirmant les effets antidepresseurs du CBD, et suggère même que le CBD active des mécanismes qui réparent les circuits neuronaux dans le cortex préfrontal et l’hippocampe (région du cerveau connue pour agir sur l’humeur).

L’étude comprend pas moins de 6 expérimentations précliniques menées sur des rats et souris, mais qui met pleinement en évidence le potentiel thérapeutique du CBD chez l’Homme.
> Au cours de ces expérimentations, il a été ont constaté que le CBD augmente la densité du cortex préfrontal après seulement 30 min. Ces tests ont permis d’établir l’efficacité du Cannabidiol dès 7 jours.
Ceci est à mettre en perspective avec la durée d’amélioration des symptômes avec des antidepresseurs medicamenteux qui se situe entre 3 et 4 semaines.*

L’étude indique par ailleurs que « les antidépresseurs actuellement disponibles ont un délai important pour induire une réponse thérapeutique et une efficacité relativement faible. »
Enfin, l’étude conclut que « les résultats indiquent que le CBD induit un effet de type antidépresseur rapide et également durable ».

! ATTENTION !

Bien que le CBD semble certains avantages par rapport aux antidépresseurs, il ne peut les remplacer. N’arrêtez jamais de prendre les médicaments prescrits, en particulier les antidépresseurs sans en parler d’abord à votre médecin (leur arrêt brutal peut engendrer des effets indésirables important).

Les effets du CBD sur les troubles accompagnant la dépression 

Selon certaines études, le CBD aurait également  des effets bénéfiques sur les troubles accompagnants la dépression :

Une des façons les plus efficace de prendre du CBD est sous forme d’huile. L’assimilation du cannabidiol est rapide, de l’ordre de 20mn et très efficace : une importante partie du CBD interagira avec votre système endocannabinoïde. Il suffira de donc de placer quelques goûtes directement sous la langue pendant 30 secondes à 1 minute.

Même si le CBD est exempt d’effets secondaire, il est important de commencer par la dose la plus faible, en effet chaque personne selon sa corpulence, âge, et beaucoup d’autres critères, réagira différemment à cette molécule.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap